European Parliament Passes Landmark Resolution: Condemns Israeli Policies, Alludes to Sanctions

Posté le By: Gwendoline Taffin
Le Parlement Européen a passé ce 5 Juillet 2012 une résolution définitive condamnant les politiques Israëliennes en Cisjordanie et dans Jérusalem est, se centrant sur la démolition de foyers et le déplacement forcé , dans un ton qui fera date. La résolution arrive suite à un effort concerté d´avocats de la part de la ICAHD et d´autres organisation des droits de l´homme.
Les rapports des responsables des missions de la UE sur Jerusalem et la zone C, qui font référence aux analyses extensives , legales et politiques de ICAHD ont contribué de manière remarquable à la résolution du Parlement Des années de plaidoyés juridiques qui incluent Jérusalem , Genève et Bruxelles ont abouti au début de la semaine à cette résolution historique sans précédents, faisant référence à L´Accord Associatif EU-Israél comme un moyen de contraindre des parties pour résoudre justemenet le conflit
Voici quelques uns des points forts
Attendu que les droits de l´homme et la loi humanitaire, y compris la Quatrième Convention de Genève , est pleinement applicable en Cisjordanie, incluant Jérusalem Est et la Bande de Gaza, attendu qu´Israël est tenu , entre autre, de s´assurer de bonne foi que les besoins fondamentaux de la population Palestinienne occupée soient pourvus , d´administrer son occupation de manière à qu´elle soit profitable à la population locale, de protéger et de préserver les biens civils et d´eviter le transfert de sa propre population envers les territoires occupés et la population des territoires occupés vers ses propres territoires.
Attendu que les rapports récents des responsables de Mission Européens concernant la Zone C et la création de l´Etat Palestinien, concernant Jérusalem Est et la viiolence des colons- ont confirmé une fois de plus les développements alarmants et potentiellement irréversibles sur le sol des zones concernées.
Prenant en compte que la présence Palestinienne en Cisjordanie, et accordant une attention spéciale à la zone C et à Jérusalem Est, a été minée par les politiques du gouvernement Israëlien , notamment par la construction et expansion de colonies, considérant que les colonies Israéliennes sont illégales au regard du Droit International et constituent un obstacle majeur aux efforts de paix , alors qu´elles sont subventionnées par le Gouvernement Israëlien avec des mesures incitatives en matière de fiscalité, logement , infrastructure , routes , d´accès à l´eau, à l´education , aux soins etc….
Prenant en compte que les évènements actuels dans Jérusalem Est, font du proget de Jérusalem devenant la future capitale de deux états devient de plus en plus improbable et irréalisable dans la pratique, étant donné que Jérusalem est de plus en plus détaché de la Cisjordanie tandis que le bassin historique au sein de Jérusalem est de plus en plus détaché du reste de Jérusalem Est.
Attendu que les Palestiniens qui vivent à Jérusalem Est ont le statut de résidents permanents qui ne peut être transmis qu´aux enfants et sous certaines conditions et qu´ il n´est pas automatiquement transféré par le mariage, empêchant ainsi les conjoints et enfants de nombreux résidents permanents de Jérusalem Est de vivre avec les membres de leur famille. Et prenant en compte, d´autre part qu´environ 200 000 colons Israéliens vivent dans et autour de Jérusalem Est.
Attendu que la protection de la population Palestinienne et de ses droits en Cisjordanie, avec une attention spéciale à la Zone C, et Jérusalem Est, est le plus important por préserver la viabilité de la solution de deux états, alors que l´expansion des colonies continue ainsi que la violence colonialiste, les restrictions prévues et le manque criant de logement conséquent, la démolition de maisons, les expulsions et déplacements, la confiscation de terre, l´accès difficile aux ressources naturelles et le manque d´assistance et services sociaux de base ont un impact négatif sur les conditions de vie des Palestiniens.
Considérant que l’Article 2 de l’accord d’Association UE-Israël établit que les relations entre les parties doivent être fondées sur le respect des droits de l’homme et des principes démocratiques, qui guide leur politique interne et interantionale et constitue la partie essentielle de cet accord
Il met en valeur le fait que la fin du conflit est d´un intérêt fondamental pour l´Union Européenne, ainsi que les parties elles mêmes et l´ensemble de la région, souligne que la EU, en tant que plus important donateur à l´autorité Palestinienne et en tant que l´un des principaux partenaires commerciaux d´Israél dispose d´instruments pour encourager plus activement les deux parties à travailler pour une solution.
Elle exprime sa profonde préocupation concernant les évènements sur le térrain dans la zone C et dans Jérusalem Est, comme décrit dans les rapports des chefs de mission de l´ UE sur la ” Zone C” et la construction de l´Etat Palestinien de Juillet 2011 et sur Jérusalem Est de Janvier 2012-
Elle insiste sur l´importance de protéger la population Palestinienne et ses droits dans la zone C et dans Jérusalem Est , ce qui est essentiel pour conserver la viabilité de la solution de deux états.
Elle appelle le Gouvernement Israélien et les autorités à faire face à leurs obligations sous la loi internationale humanitaire , particulièrement en cessant immédiatement les démolitions de maisons, expulsions et déplacement forcé des Palestiniens.

Leave a Reply

Your email address will not be published.